3 questions à... Claire-Marie de Vulliod : Quels impacts sur le SI ?

3 questions à... Claire-Marie de Vulliod : Quels impacts sur le SI ?

D'après les conclusions de votre étude sur l'impact des enjeux RH sur le système d'information, que peuvent apporter les technologies du numérique à la fonction de DRH ?

Le premier apport des technologies du numérique est lié à la gestion d’un grand nombre de données et à l’organisation. En réduisant le temps consacré aux processus de collecte d’information et en partageant les informations entre différents acteurs, les équipes RH se consacrent à d’autres tâches à plus forte valeur ajoutée. « Améliorer la productivité administrative » est d’ailleurs le principal défi mentionné par les répondants de l’enquête qui a servi de base à notre étude.

En interne, la mise en place des technologies du numérique harmonise aussi les procédures, permet de partager un référentiel commun, d’accéder aux historiques de données. Tous ces éléments améliorent la qualité et l’exploitation des données. Cela facilite la prise de décision individuelle et collective. « Garantir la qualité de service RH et la fiabilité des données » est le deuxième défi mentionné par les répondants de l’enquête.

Enfin, les technologies du numérique facilitent le respect de la législation. Elles participent à améliorer la communication et l’image de la structure à l’extérieur. Ainsi, elles accompagnent les entreprises dans leur troisième défi qui consiste à « respecter la conformité règlementaire ». Dans les entreprises les plus matures, le défi est d’accompagner les évolutions des métiers et des effectifs.

Comment voyez-vous évoluer les SIRH dans les prochaines années pour accompagner cette évolution des métiers ?

Au-delà des évolutions technologiques - par exemple, l’intégration de la vidéo dans la formation ou le recrutement, ou bien la mise à disposition pour chaque utilisateur de ses données personnelles via un espace personnalisé - nous observons le développement important de modèles disruptifs. Citons le recrutement qui offre la possibilité de rechercher des candidats avec de nouveaux modèles de business. Les technologies du Web et le développement du mode participatif amplifient la mise en relation des offres d’emploi et des candidats potentiels. Vous ou moi pouvons proposer un ami pour répondre à une offre et bénéficier d’une prime si le candidat proposé est recruté. Les technologies avancées d’analyse fluidifient aussi les mises en relation pour créer des groupes de travail par exemple.

L’étude met en valeur une tendance au développement de l’architecture du SIRH global et au mode hybride. La part RH de l’ERP qui était autour de 10% va avoir tendance à diminuer. Cela prouve l’intérêt croissant pour la professionnalisation des fonctionnalités RH.

On parle beaucoup d’« expérience utilisateurs ». Est-ce une véritable tendance au sein des entreprises  ?

L’expérience utilisateurs, naguère réservée aux clients, devient une préoccupation en interne. Elle se mesure principalement par la qualité de service proposé. Deux principales métriques sont citées : l’ergonomie conviviale (un accès facile aux applications avec des processus simples et clairs, adaptés à chaque utilisateur) et le temps de réponse optimal (ne pas faire perdre du temps aux utilisateurs).

L’expérience utilisateurs se mesure aussi à travers d’autres axes : fonctionnalités self-service, attentes numériques, mobilité et outils collaboratifs. Dans les fonctionnalités self-service, c’est toujours la gestion des demandes de congés qui arrive en tête des attentes des utilisateurs. Viennent ensuite la consultation de l’organigramme, la consultation des postes ouverts en mobilité d’entreprise et la gestion des demandes de formation. Ces éléments mettent en valeur les attentes fortes de la part des collaborateurs pour accéder aux informations qui les concernent.

L’enquête met aussi en avant le fort impact des outils numériques sur la motivation des salariés en fluidifiant la communication et en répondant à l’attente des collaborateurs.

Enfin, les outils mobiles et collaboratifs font maintenant partie du paysage SIRH. A terme, 70% des entreprises utiliseront des applications mobiles (57% de projets en cours ou à venir dans les 12 prochains mois). Dans les mêmes proportions, 86% des entreprises utiliseront des outils collaboratifs (29% de projets en cours ou à venir dans les 12 prochains mois).