L’IT contextuelle tire fortement la croissance du marché !

Le modèle traditionnel de l’IT a fait son temps. C'est ce que nous expliquions en début d'année, et les chiffres que nous venons de publier confirment bien qu’au-delà d’un angle vertical et/ou métier, l’approche doit se faire selon un « contexte » donné qui est centré sur l’usage et peut donc déborder des schémas classiques. Nous avons dévoilé il y a quelques jours nos chiffres de marché sur l'IoT, découpés selon les 10 contextes que nous avons identifiés pour notre programme de recherche : ‘digital factory’, ‘connected vehicles’, ‘smart transportation’, ‘smart home & buildings’, ‘smart energies & resources’, ‘digital health’, ‘digital finance’, ‘digital government & smart cities’, ‘smart retail & CPG’ et ‘digital telco, media &, services’.

Sans surprise, les investissements des entreprises sur ces sujets vont continuer sur leur très forte dynamique avec une croissance annuelle moyenne d’environ 19% pour la période 2017 - 2021.

Le contexte ‘digital factory‘ est le plus important et représente plus d’un tiers du marché à lui seul ! Ceci s’explique par le nombre mais aussi la taille des projets sur le sujet des usines. Il faut aussi souligner le support du gouvernement à travers le plan 'Usine du Futur' pour aider les PME industrielles, mais aussi les grands comptes, à moderniser leurs outils de production. Il n’est pas rare de voir émerger une "usine pilote" aujourd’hui mais nous anticipons un déploiement à plus grande échelle de ces nouvelles approches, d’où un contexte qui va continuer de croître un peu plus rapidement que le marché total.
 
Le contexte le plus important ensuite est ‘smart energies & resources’. Si ce segment représente plus de 20% du marché total aujourd’hui, il devrait en revanche être le moins dynamique dans les années à venir (moins de 15% en moyenne). Nous anticipons en effet un retard significatif dans le déploiement des compteurs intelligents mais surtout les services liés à ces compteurs (au-delà de la télé-relève qui reste un service pour l’interne et non les clients) sont aujourd’hui insuffisants pour inciter les ménages à changer leurs compteurs ou accepter de partager leurs données personnelles. Le marché sera donc tiré par les 'smart grids' (les réseaux intelligents) qui doivent permettre aux opérateurs de gérer plus finement la distribution d’électricité.
 
Nous trouvons ensuite tous les sujets relatifs aux véhicules connectés. Bien entendu, ce contexte est moins important en France qu’il ne l’est en Allemagne du fait du nombre de constructeurs et de leur importance au niveau mondial. Toutefois, c’est un domaine qui est en pleine croissance avec l’objectif d’arriver à la voiture autonome et de préférence électrique d’ici quelques années.
 

Dernier contexte qui bénéficie de plus d’un milliard d’investissements IT (matériel, logiciels, services, personnel interne) en 2017, le ‘smart home & buildings’. Une grande partie des sujets actuels visent à améliorer la gestion de l’énergie et à rendre les bâtiments (quels qu’ils soient) plus écologiques. Ce marché va toutefois fortement se développer sur les services proposés aux occupants ou aux opérateurs pour la maintenance, le pilotage de l’énergie, l’aménagement des espaces, la gestion des déchets, la sécurité, la sûreté, le bien être et la santé, etc. et ainsi bénéficier d’une croissance annuelle moyenne supérieure à 20% entre 2017 et 2021.
 
Parmi les autres contextes, nous pouvons noter une croissance très forte sur le 'smart finance' (beaucoup de projets à venir autour de l’automatisation, notamment en s’appuyant sur l’intelligence artificielle) mais aussi sur le 'smart retail & CPG'. Ce dernier a été l’un des pionniers de la transformation numérique et continue, en s’appuyant de plus en plus sur les objets connectés comme les 'beacons' ou les boutons connectés, de proposer de nouveaux services à la demande du client ou bien en analysant plus finement le trafic en magasin.
 
Les projets sont donc bien présents mais restent bien spécifiques d’un contexte à l’autre. Les ESN ne pourront certainement pas adresser tous ces contextes avec la même intensité. Il est donc nécessaire de réaliser une bonne analyse de ses forces / faiblesses, du marché, de la concurrence, des besoins clients afin de choisir le bon positionnement permettant de maximiser les chances de succès.