Les ESN peuvent être les partenaires privilégiés de la transformation numérique

Les ESN peuvent être les partenaires privilégiés de la transformation numérique

Les 5 prestataires de services IT considérés par les entreprises utilisatrices comme les plus stratégiques en 2015 en France pour leur transformation numérique sont IBM, Oracle, Accenture, Capgemini et Gfi. Un résultat qui tranche avec le top habituel des ESN, où figurent aussi normalement des sociétés comme Atos, CGI ou Sopra Steria : le digital fait bouger les lignes. L’enquête annuelle PAC CXO Survey, qui interroge plus de 250 directeurs métiers et IT, révèle ainsi les nouvelles formes de concurrence venant bousculer le marché.

A mesure que les entreprises utilisatrices engagent leur transformation numérique, et gagnent en maturité sur ce sujet, elles expriment des besoins différents : travailler avec un nombre restreint de partenaires technologiques, une offre plus large, davantage d’innovation dans l’offre et dans les interactions clients. Mécaniquement, pour répondre à ces besoins, les partenaires externes cherchent à s’adapter et proposer l’offre la plus large possible pour se positionner en partenaire privilégié de la transformation numérique. Ceci pousse à une consolidation du marché, où des acteurs qui n’ont pas le même métier historique ou cœur de métier peuvent être en concurrence directe sur certains appels d’offre, où des challengers remettent en cause certaines positions établies.

Pour soutenir leur transformation numérique, les entreprises utilisatrices continuent dans l’ensemble de faire confiance aux grandes ESN : IBM, Accenture, Capgemini ou Atos sont citées dans le top 10. Les répondants expriment malgré tout une confiance croissante envers les agences digitales (FullSIX, Publicis, WPP…), les cabinets de conseil (BCG, McKinsey, Kurt Salmon…) voire des sociétés spécialisées sur un sujet précis comme les spécialistes de la donnée (Business & Decision, Keyrus…), ou même le spécialiste de la publicité en ligne Critéo, qu’on ne s’attend pas forcément à voir cité comme partenaire de service stratégique.

Ces évolutions de marché restent difficiles à décrypter pour les entreprises utilisatrices, à la recherche du meilleur partenaire possible, mais aussi pour les ESN, à la recherche d’axes de différenciation forts. Or l’un de ces axes est l’intimité client, car il s’agit de bâtir des projets structurants pour les systèmes d’information ou les opérations des entreprises. 71% de répondants nous disent ainsi avoir un partenaire externe stratégique pour l’intégration d’applications et d’infrastructures. Ce qui explique pourquoi les agences de conseil et autres agences digitales ne font pas partie du haut du classement : elle ne maîtrisent pas (encore) tous les éléments de la chaîne de valeur.

Fortes de leur intimité avec leurs clients, ainsi que de leurs compétences en termes de mise en œuvre de la stratégie numérique, les ESN ont une belle carte à jouer, à condition de se conduire en véritables partenaires de leurs clients, de les accompagner dans leur transformation numérique et de s’engager à leurs côtés sur la création de valeur.