Les plateformes Cloud Open Source au cœur de la transformation numérique

Le Cloud est né de l'Open Source et continue de se baser dessus. C'est de là que viennent les innovations, et c'est ce que nous avons voulu rappeler dans notre dernier rapport sur le marché du Cloud : les fournisseurs de technologies, les offreurs de Cloud, ne devraient pas hésiter à le mettre en avant auprès de leurs clients et à l'utiliser comme un terreau fertile pour l'innovation ouverte.

La révolution numérique a profondément modifié la manière dont l'informatique contribue à la création de valeur pour les entreprises. Entreprises et gouvernements du monde entier investissent maintenant dans des systèmes recourant massivement aux technologies de l’information, innovants, agiles et évolutifs, avec le Cloud qui s'impose comme architecture des infrastructures numériques. En même temps, de nombreuses entreprises et administrations publiques souhaitent retrouver un certain contrôle sur leurs technologies informatiques afin de maîtriser leur propre chaîne de valeur, voire lutter contre certaines pratiques commerciales des éditeurs de logiciels propriétaires.

Ces facteurs ont permis aux logiciels libres (Open Source en anglais) de devenir une alternative intéressante. En effet, contractuellement, ces logiciels engagent bien moins les entreprises envers leurs fournisseurs. De plus, en mutualisant les investissements dans les technologies non différenciantes, ils libèrent des capacités d’investissement pour les différenciateurs métier clés. Les logiciels Open Source sont naturellement collaboratifs, distribués et normalisés - des attributs qui sont également des caractéristiques clés des plateformes Cloud. En ouvrant des marchés établis, les logiciels libres alimentent la concurrence sur ces marchés, et ils favorisent ainsi l'innovation.

Cependant, la courte histoire de l'informatique a clairement montré qu'il n'y avait pas de panacée ; l’Open Source présente également des inconvénients, en particulier en ce qui concerne le principal problème de l’informatique, la complexité. Cela nécessite souvent des équipes informatiques importantes et une bonne compréhension des communautés et des écosystèmes Open Source. Les déploiements systémiques d’infrastructures Open Source sont ainsi le plus souvent réservés aux grandes entreprises et administrations.

Malgré cela, les logiciels libres continuent de progresser au cœur de la plupart des projets d’infrastructure actuels et dominent totalement le développement de logiciels. Les principales plateformes de Cloud computing, donc l’infrastructure numérique des entreprises, reposent de plus en plus sur les logiciels libres, offrant une infrastructure agile et évolutive ainsi qu'un meilleur contrôle de la chaîne de valeur. À titre d’exemple, les outils autour des micro-services et du DevOps sont pour la plupart en mode Open Source. Le Cloud computing est ainsi devenu le principal catalyseur du développement du logiciel libre dans les entreprises.